Votre Question :

Que fait actuellement Nicolas Sarkozy comme activité professionnelle ?
Question posée par Tommy, le 6 octobre 2017

Bonjour,

Nicolas Sarkozy siège depuis mai 2017 au conseil d'administration du groupe AccordHotels (Pullman, Sofitel, Novotel, Ibis, Formule 1...) Après avoir été choisi personnellement par le PDG de l'entreprise, Sébastien Bazin. L'ancien président occupe le poste d'administrateur indépendant, à la tête du comité de stratégie internationale d'un groupe présent dans près d'une centaine de pays. Il a été accepté à 97% des voix à ce poste par une assemblée générale au printemps.

Libération interrogeait une figure du monde de l'hôtellerie sur les raisons de ce choix, annoncé en février 2017 : «Lorsque Sébastien Bazin était le patron, pour la France, du fonds d’investissement Colony Capital, il avait pris le contrôle du PSG, essentiellement pour des raisons immobilières, compte tenu du patrimoine du club. L’affaire ne s’est cependant pas déroulée comme prévue [...] Sarkozy a alors aidé Bazin à trouver un acquéreur pour le PSG.» En l’occurrence, le Qatar Sport Investment (QSI), acquéreur du club en 2011. Il s’agirait donc, selon ce patron de l’hôtellerie, «d’un renvoi d’ascenseur».

Selon nos informations, pour une dizaine de réunions par an, les membres du conseil d'administration d'Accor perçoivent en moyenne 50 000 euros annuels.

Nicolas Sarkozy était associé dans un cabinet d'avocat jusqu'en 2007. En 2015, L'Express racontait un montage financier complexe pour y garder des intéressements.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy peut disposer, notamment, de septs collaborateurs permanents et de deux agent de service, payés par l'Etat (réduits à trois et un à partir de 2021), comme nous vous l'expliquions ici.

«Je m'emmerde»

Pour rappel, Nicolas Sarkozy, entre 2012 et 20015, aurait donné des conférences dans une dizaine de pays, rémunérées chacune à plus de 100 000 euros selon le Parisien. Rien n'indique qu'il ait poursuivi cette activité.

En juillet, l'ancien président confiait au porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, selon les informations du Monde, qu'il regardait «beaucoup» la télévision, déclarant même «je m'emmerde».

Je souhaite le meilleur pour mon pays et pour celui qui aura à conduire la France que j'aime tant - NS pic.twitter.com/xNYy61YUVV

— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 20 novembre 2016

Lui qui annonçait, le 20 novembre 2016 au soir de sa défaite au premier tour de la primaire de la droite, vouloir «aborder une vie avec plus de passions privées, et moins de passions publiques», profite aussi de sa retraite pour participer à des cérémonies d'hommage, ou pour donner des interviews. Comme dans les colonnes de la revue des anciens de Sciences-Po, à laquelle il déclarait au mois de juillet 2017 «Je suis comme le héros de Dostoïevski dans Crime et châtiment: "La renaissance lente, mais certaine ."»

En parallèle, comme vous le rappelait Checknews, l'ancien chef de l'Etat est mis en examen dans deux affaires.

Fabien Leboucq

(réponse postée le 6 octobre 2017)