Votre Question :

Pourquoi ne parle t on pas de terrorisme pour Las Vegas?

Bonjour,

Aux Etats-Unis, le terrorisme est défini comme «l'usage illégal de la force ou de la violence contre des personnes ou des biens, pour intimider ou contraindre un gouvernement, la population civile, ou une partie de celle-ci, dans le but de promouvoir des objectifs politiques ou sociaux». Dans le cas de Las Vegas, on en sait encore peu sur les motifs de l’auteur. Le shérif de Las Vegas Joe Lombardo a expliqué en conférence de presse lundi «Nous devons d’abord établir quelles sont ses motivations».

Même si le groupe Etat islamique a revendiqué l’attaque, le directeur du FBI a par la suite assuré qu'aucun lien n'a été établi «jusqu'à présent» entre le tireur et une organisation terroriste. Le bureau fédéral a par ailleurs pointé que l'Etat islamique a déjà revendiqué des  attaques qui n'ont en fait pas été commises par le groupe. On vous l'explique dans cette réponse Check News. La seule preuve d'un lien avec l'EI n'est donc pour l'instant... que leur seule revendication.

Sans parler de l'Etat islamique, qualifier ou non cette attaque de «terroriste» fait débat aux Etats-Unis. Selon un expert interrogé par le New York Times, les auteurs d'attentat ont toujours eu «un agenda politique très clair» et ils étaient majoritairement jeunes. «Jusqu'ici Stephen Paddock ne semble remplir aucun de ces critères». L'article note toutefois que «les observateurs les plus cyniques de la politique américaine peuvent penser que l'âge avancé de Paddock, le fait qu'il soit blanc et ne vienne pas d'un milieu musulman feront qu'il est moins probable qu'il soit qualifié de terroriste, quoi que l'on découvre par la suite sur ses opinions politiques».

Alors que le New Yorker écrit: «le fait que les gens soient terrorisés ne veut pas forcément dire qu'un acte terroriste ait été commis. C'est important, parce que le langage est important. Quand les mots sont utilisés trop vaguement, ils perdent de leur sens», le magazine Rolling Stone prend son contre-pied: «Si un homme qui apporte plus d'une douzeine d'armes dans une chambre d'hôtel avec le but précis d'exterminer des citoyens innoncents - et poussant des dizaines de milliers d'autres à fuir pour leur vie - ne peut pas être qualifié de «terroriste», alors le mot n'a plus aucun sens». Et le magazine de citer la législation du Nevada (l'Etat où est situé Las Vegas) qui définit le terrorisme comme «n'importe quel acte qui implique l'usage (...) de la violence pour: causer un important dommage corporel ou mort à la population». 

Pauline Moullot (réponse postée le 04 octobre 2017).