Votre Question :

On voit circuler des vidéos sur Facebook parlant de la drogue Cloud Nine, la drogue des "zombies". Est-ce un fake ou une drogue provoquant des crises de panique/crises de cannibalisme est-elle véritablement en circulation au Brésil ?
Question posée par Chloé, le 03 octobre 2017
 

Bonjour,

Vous faites référence à cette vidéo, vue 119 millions de fois sur facebook. Elle a été tournée dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil jeudi 28 septembre. La société d’autoroutes brésilienne Ecovias a indiqué que la jeune femme a été prise de troubles psychotiques et essayé de bloquer le trafic sur la route. Elle a alors été amenée à l’hôpital et en est ressortie mais d’après nos confrères brésiliens, on ne sait pas si elle avait pris de la drogue ou s’il s’agit juste d’un épisode psychotique.

Quant à la drogue «Cloud Nine», c’est une drogue synthétique qui s’appelle en réalité «MDPV», pour Methylenedioxypyrovalerone. Elle circule aussi sous une dizaine d’appellations, dont «sels de bain», «Kanibaldrogen», voire aujourd’hui «zombie». D’après un rapport de l’OMS, elle a été créée dans les années 60 sans jamais être développée, et circule depuis une dizaine d’années. Les experts notent toutefois qu’elle est assez peu utilisée.

Au Brésil, «les médias sensationnalistes se font écho de l’usage croissant de cette drogue, mais nous n’avons aucune donnée fiable sur le sujet», nous a expliqué notre consoeure brésilienne Taina Nalon (fact-checkeuse pour Aos Fatos).  En France, l’ONDRP et plusieurs experts contactés ont aussi dénoncé le «phénomène d’emballement» qui entoure ces «nouvelles» drogues (alors qu’elles circulent seulement sous des noms différents) dont l’usage reste peu fréquent.

Pour ce qui est des cas de cannibalisme, il n’existe aucun cas avéré. Les effets de la MDPV sont les suivants: paranoïa, hallucinations, tachycardie, anxiété.

Cette rumeur vient en fait de deux faits divers: en 2012, un homme a été arrêté à Miami alors qu’il était en train de manger le visage d’un SDF. La police l’avait alors soupçonné d’avoir consommé des «sels de bain» et, malgré ses appels à la prudence des articles sur la «drogue qui pourrait pousser au cannibalisme» se sont multipliés. Les analyses toxicologiques de l’homme, rendues publiques quelques semaines plus tard, sont passées beaucoup plus inaperçues: il n’avait consommé que du cannabis et aucune drogue de synthèse. En 2016, un autre homme a été arrêté après avoir tué un couple alors qu'il était en train de manger l'estomac d'une de ses victimes. Cette-fois, c'est une autre drogue de synthèse la «flakka» (alpha-PVP) qui a été pointée du doigt. Lui non plus n'avait en fait consommé aucune drogue.   En France, ces drogues sont interdites depuis 2012.

Cordialement,

Pauline Moullot (réponse publiée le 05 octobre 2017)