Votre Question :

Est-il vrai que l'agresseur de Marseille n'a pas été placé en rétention par manque de place ?

Bonjour, 

Le suspect de Marseille avait été interpellé à Lyon, la veille du double meurtre, pour vol à l'étalage. La police constate alors qu'il est en infraction avec la législation sur les étrangers. Si le manque d'éléments matériels conduit à classer sans suite la procédure pour vol, les policers lyonnais entrent en contact avec la Préfecture pour lancer une possible «obligation de quitter le territoire français». Sans succès. Lors de sa conférence de presse,  le procureur de Paris François Molins a déclaré : "les autorités préfectorales locales n'ont pas été en mesure de prendre une mesure d'éloignement à son encontre". 

 

François Molins n'a pas donné les raisons précises pour lesquelles la préfecture n'a pas pu entamer la procédure d'éloignement du territoire. Selon l'AFP, il s'agirait notamment d'un problème de ressource humaine : "la personne de permanence à la préfecture du Rhône, ayant autorité pour signer l'Obligation de quitter le territoire (OQTF) et le placement en centre de rétention de l'assaillant de Marseille, était absente", a expliqué à l'agence de presse une source anonyme. Mais l'AFP ajoute aussi, citant une source proche du dossier, qu' "il y avait aussi un problème de disponibilité de place en rétention le samedi matin". C'est aussi ce qu'a affirmé le Parisien, selon lequel la préfecture du Rhône a avisé les policiers lyonnais que le Centre de rétention de Saint Exupéry était plein et donc dans l'incapacité d'accueillir le suspect. 

Cordialement

C.Mt