Votre Question :

Combien d'armes (et de morts par balles) y a t'il en moyenne aux États-Unis ? Et quels sont les débats qui ont déjà émergés sur cette question dans le pays ?

Bonjour,

Depuis le début de l’année, 11 686 personnes sont mortes par balles aux Etats-Unis (sans compter les suicides) et 273 tueries de masse ont eu lieu (une tuerie où au moins 4 personnes ont été tuées ou blessées au même endroit et au même moment) selon le décompte de l’ONG Gun Violence Archive.

Le débat sur la législation des armes à feu a pris de l'ampleur après la tuerie de Sandy Hook en 2012, où 20 enfants âgés de 6 à 7 ans et 6 adultes avaient été tués. Barack Obama avait alors tenté de durcir la législation, sans succès.

Juste avant la fin de son mandat, il passe outre le congrès et annonce une série de décrets pour élargir les circonstances où un contrôle des antécédents est obligatoire pour l’achat d’une arme. Ces décrets ont été annulés par Trump dès son arrivée au pouvoir. Les tentatives d’Obama pour encadrer la législation sur les armes à feu est résumé dans cet article de Libération.

Le débat sur la législation est revenu sur le devant de la scène médiatique depuis le massacre d’hier. Presque tous les animateurs de talk show ont appelé le congrès et Trump à agir sur le contrôle des armes. En guise d’édito, le New York Times a publié une liste recensant toutes les tueries de masse ayant eu lieu depuis 2016.

Au niveau politique, la sénatrice démocrate du Massachussets a elle aussi appelé à durcir la législation en rappelant sur twitter que «les pensées et les prières ne suffisent PAS». Son confrère du Connecticut (où s’est déroulé la tuerie de Sandy Hook) a appelé le congrès à «se bouger le cul», tandis qu’un représentant du Massachussets a réagi à la minute de silence de Donald Trump en tweetant: «Ce n’est pas un moment pour le silence, mais pour l’action».

Thoughts & prayers are NOT enough. Not when more moms & dads will bury kids this week, & more sons & daughters will grow up without parents.

— Elizabeth Warren (@SenWarren) 2 octobre 2017

Now is not a moment for silence; it's a time for action.

— Seth Moulton (@sethmoulton) 2 octobre 2017

Plusieurs républicains les ont à l’inverse accusé «d’opportunistes».

To all those political opportunists who are seizing on the tragedy in Las Vegas to call for more gun regs...You can't regulate evil...

— Governor Matt Bevin (@GovMattBevin) 2 octobre 2017

La porte-parole de la Maison blanche, Sarah Sanders, a de son côté expliqué: «Je pense qu’il y aura, certainement, un moment où nous pourrons avoir ces discussions. Mais ce n’est pas le moment». Donald Trump, lui, a dénoncé le «mal absolu» de cette tuerie sans faire aucune référence à la législation sur les armes.

Pauline Moullot

(réponse postée le 03 octobre 2017)