Votre Question :

Dans le jargon RATP, "accident grave de voyageur" désigne un suicide. Mais qu'est-ce qui se cache derrière le fameux "voyageur malade" ?

Bonjour,

Nous avons contacté la RATP, ainsi que les syndicats du transporteur francilien.

Le terme "voyageur malade" concerne tous les malaises voyageurs à l'intérieur du train : malaise vagal, crise cardiaque, coup de chaud, etc. Le conducteur est tenu par la réglementation de se rendre auprès du voyageur. La difficulté consiste à déterminer si le voyageur peut descendre rapidement sur le quai pour être pris en charge par les agents de station dans l'attente des pompiers, ou bien s'il est proscrit de le "toucher" en raison de son état apparent. Dans le doute, l'immobilisation du train se poursuit, jusqu'à arrivée des secours. Seuls ces derniers sont habilités à prendre les mesures appropriées, et à évacuer la victime du train.

En revanche, "accident grave de voyageur" ne désigne pas forcément un suicide, contrairement aux idées reçues. Les chutes accidentelles sur les voies peuvent être désignées par cette expression, par exemple. Dans certains cas, un "accident grave" peut aussi correspondre à un membre coincé entre le quai et le train. Seule la police ordonne la reprise du trafic.

Cordialement,

Youness Rhounna (réponse postée le 2 octobre).