Votre Question :

Facebook a fermé 70000 comptes de « propagande ou spam » pendant la présidentielle. Y a-t-il un lien avec les comptes insoumis fermés (cf. pétition https://goo.gl/iQ8iv1)

Bonjour,

Facebook a annoncé juste avant le premier tour de la campagne présidentielle avoir fermé 30 000 «faux comptes». Le réseau social assure se baser sur les «activités» des comptes et non leur contenu pour empêcher les bots (des programmes automatiques) d’ouvrir des faux comptes. Ainsi, si le même contenu est partagé de manière très répétitive; une forte augmentation de messages envoyés, ou de demandes d’amis émises par le compte et rejetés, Facebook va soupçonner un bot d’être à la manoeuvre et supprimer le compte.

Le chiffre de 70 000 provient d’une dépêche de Reuters sur l’utilisation de Facebook par la Russie pour espionner la campagne de Macron. Voici ce qui est écrit: «Facebook a confirmé à Reuters avoir détecté des comptes d’espionnage en France et les avoir désactivé (...) Des représentants de la compagnie ont briefé les membres d’un comité du Congrès et leurs équipes, parmi d’autres, à propos de leurs découvertes. Des personnes impliquées dans les conversations ont aussi dit que le nombre de comptes Facebook suspendus en France pour avoir promu de la propagande ou des spams - dont la plupart était liés à l’élection - est monté à 70 000, une hausse brutale par rapport aux 30 000 fermetures de comptes annoncées en avril. Facebook n’a pas confirmé ce chiffre». L’entreprise ne l’a pas non plus confirmé, et continue de citer le chiffre de 30 000.

Selon Facebook, les comptes supprimés l’ont donc été car leur activité était telle que l’on pouvait soupçonner qu’ils étaient faux, mais pas à cause de leur positionnement politique. Quant à la pétition que vous envoyez en lien, Facebook refuse de la commenter et répète que les comptes sont supprimés à cause de leur activité suspecte et non de leurs contenus.

Au finale, l'opacité du géant américain explique qu'on ait pu lire parfois que Facebook avait fermé 30 000 (ou 70 000) comptes anti-macron, et d'autres fois que Facebook avait fermé 30 000 comptes de fake news. 

Pauline Moullot

(réponse postée le 03 octobre 2017)