Votre Question :

Est-il vrai que Tinder filtre ses usagers en fonction de leur beauté (donc, que tous les utilisateurs ne voient pas les mêmes profils) (oui je suis moche)

Bonjour,

La "beauté" algorithmique permettant de classer les utilisateurs de Tinder existe bel et bien.

L'appli de rencontre dispose d'un dispositif de classement inspiré du système de notation des joueurs d'échec nommé "Elo".

C'est le PDG de Tinder lui-même qui a vendu la mèche en novembre 2016, interrogé par le site Fast Company. Le patron du réseau social Sean Rad expliquait au journaliste du magazine que chaque Tinder-naute se voit attribuer une note de "désirabilité", une sorte de "potentiel d'attraction" constitué de nombreux facteurs, dont le coeur est basé sur le "swippe".

Ainsi, à chaque fois qu'un utilisateur vous "next" ou vous "like", vous perdez ou gagnez des points. La mise à jour de votre note sera d'autant plus importante que l'utilisateur a lui-même une note plus ou moins élevée.

Ce système permet de faire proposer et de faire matcher entre eux les utilisateurs aux scores les plus proches… On peut donc bien affirmer que tous les utilisateurs ne voient pas les mêmes profils.

En mars 2017, un article fait même état d'un véritable espace dédié "pour les beaux et les riches" et s'appuyant sur leur système de notation : Tinder Select. Tech Crunch révèle à l'époque que certains utilisateurs se voient inviter à utiliser une version secrète et premium.  "Select" est destiné aux élites, aux top models, aux très bons partis, bénéficiant d'un entre-soi et d'avantages spécifiques… Cet espace, disposant de sa propre équipe recrute des utilisateurs depuis au moins la fin de l'année 2016. Les contours sont encore flous, mais il semble bien que la note "Elo" permette à Select de faire son marché parmi les dizaines de millions d'utilisateurs du Tinder tout venant.

Cordialement,

Youness Rhounna, le 27 septembre.