Votre Question :

Detenus évadés de prison à St Martin ?

Bonjour, il s'agit d'une intox. Samedi 9 septembre, plusieurs médias français avaient relayé l’information communiquée par la gendarmerie française, selon laquelle 250 détenus se seraient échappés de la prison de Pointe Blanche, dans la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin. Au conditionnel, la capitaine de gendarmerie Amelle Ayoubi indiquait même «que ces détenus là seraient armés puisque l’armurerie de la maison d’arrêt a été fracturée». Des informations qui ont été démenties le jour même par le Premier ministre français, Edouard Philippe. Interrogé par France Info, le général Jean-Marc Descoux a plaidé «une erreur sémantique» et expliqué qu’ «il est apparu très vite que c’était une fausse information, et qu’en réalité, elle était fondée sur quelque chose qui a affecté la prison, mais les Hollandais ont parfaitement géré la situation et ont maîtrisé toute tentative d’évasion». Dans un  communiqué, le gouvernement néerlandais a également tenu à rectifier la «rumeur» d’une évasion et indique que: «Des messages au sujet de prisonniers évadés d’une prison de Saint Martin ne sont pas corrects. Il y a un trou dans un des murs de la prison, mais la prison est surveillée par des patrouilles de soldats néerlandais». La confusion a encore été entretenue par le fait que des prisonniers se sont bien évadés, après Irma, mais d'une prison... dans les Iles vierges britanniques (lire cet article du Parisien). 

Cordialement

Cédric Mathiot